SaiNt-ÉmiLioN - Les MaCaRonSUne histoire de Saint-Émilion serait incomplète, si elle ne mentionnait pas une très délicate gourmandise, qui fait la joie des gourmets et de très nombreux touristes.
La tradition prétend que ces exquises pâtisseries furent créées et fabriquées tout au début, par les sœur Ursulines, communauté religieuse que nous avons vu s'installer en 1630.

Dans son bulletin de 1931, le Docteur Pierre Bertin Roulleau, archiviste de la Société archéologique de Saint-Émilion en donne l'explication :
Il y a un peu plus d'une centaine d'années (1820/1830) une «demoiselle» Boutin, en possession de la recette inédite de la fabrication des macarons de Saint-Émilion, tombée dans la misère imagina le stratagème suivant pour assurer sa subsistance : à condition d'être nourrie, vêtue, logée pendant un certain temps, la demoiselle Boutin confiait à ses hôtes charitables le secret de la fabrication des macarons de Saint-Émilion.

Il est vraisemblable que plusieurs de nos concitoyens, accueillirent à leur foyer cette malheureuse épave de la tourmente révolutionnaire, qui avant d'être la «demoiselle» Boutin était bien «sœur» Boutin, du nombre des dix-sept religieuses du couvent des Ursulines de Saint-Émilion.

SaiNt-ÉmiLioN - RuelleCela est mentionné dans une liasse de documents de l'époque révolutionnaire qui se trouve aux archives de la Mairie de Saint-Émilion.

L'Histoire et la tradition, se rejoignent pour permettre de déterminer l'origine exacte des macarons de Saint-Émilion.

C'est d'ailleurs ce qui explique parfaitement pourquoi plusieurs personnes de Saint-Émilion peuvent se flatter de posséder la recette authentique.

Les MaCaRonS De SaiNt-ÉmiLioN Les MaCaRonS De SaiNt-ÉmiLioN

- ReCeTTe  DeS  MaCaRonS -

  • 150g d'amandes en poudre,
  • 175g de sucre,
  • 2 blancs d'œuf.

- Séparez les jaunes d'œufs (non utilisés dans la recette) des blancs au fur et à mesure de la recette.

- Incorporez la moitié du sucre à la poudre d'amandes, joignez un blanc d'œuf, mélangez bien. Ajoutez ensuite le reste du sucre, mélangez, et terminez par le deuxième blanc d'œuf.

- La pâte doit être moelleuse sans être collante. Si elle était trop dure, vous pouvez ajouter peu à peu (en totalité ou en partie) un blanc d'œuf supplémentaire. Vous pouvez achever le mélange au batteur électrique.

- Laissez reposer un peu, puis répartissez la pâte en petits tas espacés sur la plaque du four recouverte de papier huilé. Faites cuire à four doux préchauffé pendant une vingtaine de minutes, en ouvrant la porte de temps en temps (cela permet aux macarons de rester moelleux à l'intérieur).

- Détachez-les immédiatement après leur sortie du four.

SaiNt-ÉmiLioN - 2007 SaiNt-ÉmiLioN - 2007